Home / Décryptage / « Je suis désolée d’être blanche et privilégiée. Cela me dégoûte » assure l’actrice Rosanna Arquette après avoir oublié de dire qu’elle est juive et privilégiée

« Je suis désolée d’être blanche et privilégiée. Cela me dégoûte » assure l’actrice Rosanna Arquette après avoir oublié de dire qu’elle est juive et privilégiée

Le Libre Panzer
Démocratie Participative
08 août 2019

« Je suis blanche, goy, crois-moi. »

Les juifs se métamorphosent selon leurs besoins au sein d’une société non-juive. Blancs un jour, ils deviennent musulmans le lendemain. En réalité, ils ne cessent jamais d’être juifs.

Valeurs Actuelles :

L’actrice et productrice américaine Rosanna Arquette a créé une vive polémique, mercredi 7 août, en publiant un tweet dans lequel elle explique avoir honte de son statut de femme blanche privilégiée.

« Je suis désolée d’être blanche et privilégiée. Cela me dégoûte. Et j’ai tellement honte », a-t-elle lancé sur le réseau social.

Devant le torrent d’insultes qu’elle a reçu dans la foulée, l’actrice de 59 ans a décidé de protéger son compte et ce tweet n’est désormais plus accessible.

Fille du producteur de film Lewis Arquette, elle est principalement connue pour ces rôles dans Pulp Fiction de Quentin Tarantino et Crash de David Cronenberg. Elle et sa sœur sont également connues pour leurs opinions politiques libérales et radicales. En janvier 2019, elle confiait même à Paris Match n’avoir que des amis démocrates, puisqu’elle « [se voit] mal avec des républicains, qui, pour la plupart, sont racistes, se fichent de l’égalité hommes-femmes comme de la planète, et qui, en plus sont au moins pour certains favorables au port d’armes ».

Rosanna Arquette sur Wikipédia.

JUIVE

« Je suis désolée d’être blanche et privilégiée. Cela me dégoûte. Et j’ai tellement honte »

Une actrice juive qui alimente le racisme antiblanche en se déguisant en Blanche, c’est étonnant.

« Je suis désolée d’être juive et privilégiée. Cela me dégoûte. Et j’ai tellement honte »

Voilà, c’est corrigé.