Home / Les dernières actualités / La police allemande arrête des centaines de méchants goyim qui avaient douté des bienfaits de l’immigration sur Facebook

La police allemande arrête des centaines de méchants goyim qui avaient douté des bienfaits de l’immigration sur Facebook

Captain Harlock
Démocratie Participative
13 août 2019

L’UE et ses (((maîtres))) sont très intéressés par l’identité des gens.

Notamment pour les faire arrêter s’ils doutent de la richesse interculturelle que représentent les migrants du bonheur.

Deutsche Welle :

En 2017, une vidéo sur Facebook publiée par l’AfD avait recueilli de nombreux commentaires haineux contre les réfugiés. Les autorités allemandes ont déclaré avoir infligé des amendes à près de 100 personnes pour leurs remarques et sont en train d’interroger des dizaines d’autres.

Les procureurs allemands du land de Bavière, dans le sud du pays, ont déclaré vendredi qu’ils avaient lancé 257 enquêtes officielles pour incitation à la haine dans le cadre d’une campagne Facebook menée par l’Alternative pour l’Allemagne (AfD), une organisation d’extrême droite qui visait les demandeurs d’asile.

Les enquêtes ont abouti jusqu’à présent à des amendes pour 97 personnes, ont déclaré les procureurs de la ville de Deggendorf au radiodiffuseur public local Bayerischer Rundfunk.

Trois personnes ont été officiellement accusées d’incitation à la haine, bien que l’on ne sache pas exactement quand elles seront jugées.

56 autres cas ont dû être abandonnés, car les enquêteurs n’ont pas pu déterminer exactement qui se cachait derrière les commentaires, les utilisateurs cachant leur identité avec des pseudonymes.

L’affaire d’incitation massive concerne une vidéo publiée en 2017 par l’antenne locale de l’AfD de Deggendorf qui critiquait une protestation des demandeurs d’asile.

Les manifestants menaient une grève de la faim et protestaient contre les conditions dans un centre de traitement des migrants dans la ville.

La vidéo diffusée en direct a recueilli des centaines de « commentaires insultants, haineux et xénophobes », a rapporté le Bayerischer Rundfunk, qui a vu les commentaires qui font actuellement l’objet d’une enquête.

« C’est la saison de la chasse ? » demanda un utilisateur.

D’autres ont utilisé des termes insultants et racistes et ont demandé que les manifestants soient gazés ou envoyés au camp de concentration nazi d’Auschwitz.

Les commentaires provenaient non seulement des utilisateurs de Facebook en Bavière, mais dans toute l’Allemagne, ont déclaré les procureurs à Bayerischer Rundfunk. Les autorités ont ajouté qu’aucun des commentaires n’avait été envoyé à partir de comptes étrangers.

Martin Sicher, le chef de l’AfD en Bavière, a déclaré que le parti a bloqué les utilisateurs de Facebook qui ont fait des commentaires qui pourraient être criminels.

« Nous souhaiterions que l’État contrôle ses propres frontières comme il le fait pour les commentaires en ligne « , a ajouté M. Sicher.

D’autres responsables bavarois ont salué les progrès de l’enquête.

« Personne ne peut se cacher derrière un écran, même pas avec des pseudonymes ou des noms inventés », a déclaré le ministre bavarois de l’Intérieur Joachim Herrmann.

Il n’est pas inutile de souligner que Herrmann appartient à la CSU, l’aile droite bavaroise de la CDU de Merkel.

Ce gros bourgeois affairiste est maintenant à la tête de la police antifa régionale. Ce qui en dit long sur la dérive gauchiste imposée par les Boomers à droite dans tout le monde blanc.

Grâce à la loi CRIF/Avia, ce seront bientôt des milliers de Français qui seront traqués de la même façon par la police politique.

Lisez notre guide pour être anonyme sur le net avec votre PC ou avec votre smartphone. Cela vous évitera de verser de l’argent à Schlomo pour avoir douté des bienfaits de l’invasion islamo-négroïde.