Home / Dégénérescence / Les juifs de Coca Cola entrent en guerre contre la Hongrie et décident de promouvoir le sexe anal entre hommes dans la capitale

Les juifs de Coca Cola entrent en guerre contre la Hongrie et décident de promouvoir le sexe anal entre hommes dans la capitale

Captain Harlock
Démocratie Participative
07 août 2019

La Hongrie a besoin de davantage de (((progrès)))

Comme dans le système communiste, distinguer le secteur privé du secteur gouvernemental est un exercice impossible dans une société gouvernée par la finance trotskiste juive.

Si vous parvenez à neutraliser les agents cosmopolites hostiles, les juifs se contentent de sous-traiter avec les multinationales pour qu’elles prennent le relais.

Comme en Hongrie.

Huffington Post :

Coca-Cola a lancé une campagne pro-LGBT en Hongrie en lien avec le festival de musique Sziget, prônant la cause LGBT. Cependant, la marque a reçu des retours négatifs de la part de membres du parti politique conservateur de Viktor Orbán, Fidesz, qui s’oppose au mariage gay. Mais Coca-Cola semble bien déterminé à continuer sa campagne.

Les publicités exposées dans les rues de Budapest montrent des couples homosexuels partageant une bouteille de Coca-Cola en suivant le thème “Love Revolution”, le slogan du festival qui débute ce mercredi 7 août.

La marque américaine a choisi d’accompagner les photos d’un slogan défendant les droits LGBT: “zéro sucre, zéro préjudice”.

Oui, Schlomo.

Ces juifs ragent depuis que Soros a vu ses activités réduites à néant dans le pays.

Les juifs fonctionnent exactement comme des rats : virez-les par la porte, ils reviennent par la fenêtre.Virez-les par la fenêtre, ils reviennent par la cave.

Ces sémites ne sont pas du genre à partir en s’excusant du dérangement.

Tout cela n’a donc pas plu aux membres du parti Fidesz. En effet, dimanche 4 août, le député de l’Assemblée hongroise et membre du parti conservateur, István Boldog, a appelé au boycott de la campagne sur son compte Facebook en partageant une photo du célèbre logo de la marque barré d’une ligne noire.

“Je me démarque de la campagne d’affiches Coca-Cola. Tant qu’ils ne retireront pas leurs affiches provocantes de Hongrie, je ne consommerai pas leurs produits! Tout le monde, s’il vous plaît!”, a-t-il commenté.

“Chacun est libre de décider de boire ou non du Coca-Cola”

Ouais. Je doute que cela suffise, István.

Coca Cola sait pertinemment que cette publicité va à l’encontre de l’opinion publique hongroise en plus du gouvernement en place. Le profit n’est pas en jeu.

Coca accepte de perdre de l’argent pour promouvoir le programme révolutionnaire juif.

Les juifs se referont ensuite au centuple, une fois la Hongrie entre leurs mains.

Mais pour cela, les jeunes Hongrois doivent devenir des fiottes et leurs femmes des putes à métèques psychologiquement préparées pour écarter les cuisses devant Ahmed et Fofana.

Le site conservateur Pesti Scárok lui a apporté son soutien en dénonçant un “siège” du “lobby homosexuel”, sur leur page d’information.

Par la suite, lundi 5 août, la multinationale américaine a répondu à CNN en indiquant qu’elle partageait les mêmes principes que le festival Sziget et qu’elle se battait pour la “diversité, l’inclusion et l’égalité”. “Nous croyons que les hétéros comme les homosexuels ont le droit d’aimer la personne qu’ils veulent, de la manière dont ils veulent”, a commenté la marque.

Le but de cette multinationale n’est plus de vendre du Cola.

Il s’agit de semer le chaos dans la vie sexuelle des populations blanches.

Après ces propos, le parti conservateur a été sollicité sur le scandale par le magazine d’opposition HVG et a répondu: “La Hongrie étant un pays libre, chacun est libre de décider de boire ou non du Coca-Cola”.

Une pétition en ligne a déjà reçu plus de 30.000 signatures pour demander au gouvernement d’enlever ces affiches des rues de Budapest.

“De telles publicités sont déjà monnaie courante en Europe occidentale. Dans notre pays, nous pouvons toujours arrêter le processus. Jusqu’à présent, les grandes entreprises hongroises n’avaient pas annoncé de contenu ni de messages gay ouverts. Ne soyez pas illusoire, ceci est un test. Si la société hongroise accepte cela, il y aura de plus en plus d’étapes. Affiches, publicités, films, produits arc-en-ciel, etc. Et comme nous continuons à descendre la pente, il sera de plus en plus difficile de nous arrêter”, peut-on lire sur le site.

C’est exact.

Vous ne pouvez pas négocier avec un tel système parce que ce système ne cherche pas à négocier. Son seul et unique objectif est la destruction de la race blanche.

Si vous êtes sérieux face aux juifs et que vous cherchez à sauver votre nation du désastre, votre pays est placé sous embargo économique en quelques semaines.

Face à ces piranhas que sont les juifs, il n’y a qu’une alternative : un poing d’acier et l’arme nucléaire.