Home / Les dernières actualités / L’Inde lance la première phase de l’épuration ethnique du Cachemire islamique

L’Inde lance la première phase de l’épuration ethnique du Cachemire islamique

Captain Harlock
Démocratie Participative
16 août 2019

 

L’Inde a décidé d’accroître sa participation dans la purification des territoires infestés par le virus mahométan.

Le Cachemire, un territoire occupé par les chiens d’allah, est désormais placé sous contrôle direct de l’Inde, au grand dam de la presse française qui brûle d’amour pour tout ce qui peut ressembler à un baiseur de chèvre sur cette terre.

Les médias français envoient leurs moukères sur place afin de relayer les appels au djihad.

Je ne plaisante pas, vous pouvez le voir vous-mêmes dans ce reportage réalisé par l’algérienne Sonia Ghezali.

Le siège de la France de l’ONU n’est plus que celui du monde musulman au point où nous en sommes. Donc, nous savons à quoi nous en tenir pour ce qui concerne le gouvernement français.

Cela n’a rien d’étonnant puisque la France est devenue le chiotte turc de toute la pouillerie islamique de la terre.

Pour en venir à l’Inde dirigée par Narendra Modi, le Pakistan l’assimile à Adolf Hitler.

Le Monde :

Le premier ministre pakistanais, Imran Khan, a pris une position pour le moins radicale, dimanche 11 août, en comparant l’inaction de la communauté internationale face aux événements se déroulant au Cachemire au silence ayant entouré la montée du nazisme et l’émergence d’Hitler en Allemagne dans les années 1930.

« Le couvre-feu, la répression et le génocide imminent des Cachemiris au Cachemire occupé par l’Inde se produisent exactement selon l’idéologie du RSS qui s’inspirait de l’idéologie nazie », a tweeté Imran Khan. Le RSS, ou Rashtriya Swayamsevak Sangh (Corps des volontaires nationaux) est un mouvement ultranationaliste hindou aux méthodes paramilitaires. Ses détracteurs le qualifient de mouvement antimusulman fascisant.

Ses détracteurs – tous des baiseurs de chèvres – ont probablement oublié les siècles d’épuration ethnique imposée à l’Inde par ces bêtes sauvages que sont les mahométans.

Si vous n’avez jamais entendu parlé de ça, vous devriez combler cette lacune.

L’occupation islamique de l’Inde est la plus sauvage de toute l’histoire. A partir de l’an 1000, les mahométans ont transformé l’Inde en un gigantesque abattoir où des dizaines et des dizaines de millions d’Indiens ont été exterminés après un processus de persécution et de torture s’étalant sur plusieurs siècles.

L’Hindu Kush de l’Afghanistan voisin signifie littéralement « la mort des Hindous » en raison du nombre colossal d’esclaves indiens qui mourraient en franchissant ses montagnes.

Les sultans de Bahamis, dans le centre de l’Inde, avaient par exemple fixé à 100,000 le nombre d’Hindous à éliminer chaque année sur leur territoire.

Le moment est donc venu en Inde de régler cette question, par étape.

« Il y a une tentative de changer la démographie du Cachemire par le nettoyage ethnique, a accusé le premier ministre pakistanais. La question qui se pose est : le monde regardera-t-il et se montrera-t-il conciliant comme il l’a été avec Hitler ? »

Le RSS a été interdit plusieurs fois depuis l’indépendance de l’Inde, en 1947, notamment après l’assassinat, en 1948, du Mahatma Gandhi par l’un de ses anciens membres, l’accusant de sympathies musulmanes. Il avait aussi été interdit pour avoir incité à la destruction, en 1992, de la mosquée de Babri, qui avait entraîné d’effroyables émeutes.

« Je crains que cette idéologie de la suprématie hindoue du RSS, de même que la suprématie aryenne des nazis, ne s’arrêtera pas au Cachemire occupé par l’Inde », a encore tweeté Imran Khan. « Au lieu de cela, elle mènera à la suppression des musulmans en Inde et éventuellement au ciblage du Pakistan, qui est pour les suprémacistes hindous ce qu’était le Lebensraum [“espace vital”] d’Hitler », a-t-il ajouté.

J’espère que ce chien d’allah a raison.

Dans cette guerre globale contre le fanatisme sémite, j’accueille avec joie n’importe quel renfort, d’où qu’il vient.