Home / Les dernières actualités / New York : le milliardaire juif Epstein qui gérait un réseau pédophile international retrouvé « suicidé » dans sa cellule

New York : le milliardaire juif Epstein qui gérait un réseau pédophile international retrouvé « suicidé » dans sa cellule

Captain Harlock
Démocratie Participative
10 août 2019

Aussi juif que quelqu’un puisse être, s’il met en danger d’autres juifs, il est temps pour lui de quitter cette terre.

Il était hautement improbable que le milliardaire Jeffrey Epstein puisse survivre.

Le Figaro :

L’homme, ancien proche de Donald Trump, attendait son procès pour agressions sexuelles sur des mineures.

Le financier américain Jeffrey Epstein s’est suicidé dans la prison de New York où il attendait son procès pour agressions sexuelles sur des mineures, ont rapporté samedi plusieurs médias américains.

Selon le New York Times, qui cite des responsables sous couvert d’anonymat, le financier déchu âgé de 66 ans s’est pendu dans sa cellule et son corps sans vie a été retrouvé samedi matin vers 07h30.

Jeffrey Epstein a été inculpé le 8 juillet d’exploitation sexuelle de mineures et d’association de malfaiteurs en vue d’exploiter sexuellement des mineures, deux chefs d’accusation passibles au total de 45 années d’emprisonnement. Selon l’acte d’accusation, il aurait fait venir des mineures – certaines âgées de 14 ans seulement – dans ses résidences de Manhattan et de Palm Beach (Floride), entre 2002 et 2005 au moins, «pour se livrer à des actes sexuels avec lui, après quoi il leur donnait des centaines de dollars en liquide».

Epstein a fait l’objet d’une première enquête en 2005 après que la police de Palm Beach eut été alertée par des accusations d’abus sexuels sur mineures à son encontre. Il s’était défendu en déclarant que ses victimes présumées étaient consentantes et qu’il pensait qu’elles étaient majeures.

En 2007, l’homme d’affaires était menacé d’une mise en accusation fédérale pour avoir abusé sexuellement de plusieurs dizaines de mineures entre 1999 et 2007, selon les documents judiciaires publiés à l’époque. Il avait cependant conclu un accord de plaider-coupable pour une seule charge, celle d’avoir sollicité les services de prostituées mineures, et n’avait écopé que d’une peine de 13 mois de prison.

Epstein gérait en fait un bordel pédophile international impliquant des chefs d’état, des financiers, etc..

Bref, il faisait dans la traite des blanches. L’esclavage, en somme.

Il avait même une île où il organisait des orgies à caractère vaguement sectaire.

Il était incontournable à New York.

C’était même un ami mondain de Trump.

Epstein fournissait par exemple des gamines à Bill Clinton lors de « vols » privés.

Le gouvernement l’avait placé au Metropolitan Correction Center. C’est un bâtiment où vous êtes placé à l’isolement 24 heures sur 24. Il n’y a pas de cour, pas de fenêtres, pas d’arbres.

Quand un type comme Epstein entre au MCC, ses chances de survie tombent à zéro. C’est une condamnation à mort.

L’idée était bien sûr d’empêcher Epstein de témoigner.

Un peu comme la Tour 7 du World Trader Center qui s’est effondrée sans raison avec les innombrables documents relatifs à l’opération de déstabilisation de Boris Eltsine par la finance juive new yorkaise.

Opération réglée par Poutine avec l’assassinat d’Edmond Safra à Monaco en 1999.

Donc, oui.

Il fallait nettoyer.

Vous pouvez maintenant être sûr que des centaines de personnes vont suivre : crises cardiaques, suicides, meurtres « crapuleux », disparitions.

Tout ce qui peut témoigner.